Aller au contenu
Logo Skeepers
Open mobile menu button
New Ways of Working & satisfaction au travail : définition & exemples

New Ways of Working & satisfaction au travail : définition & exemples

Marine Aubagna 25 août 2021

« The Times They Are a-Changin », comme dit la chanson. Les temps changent et de nouvelles manières de travailler émergent. Certaines font leur irruption sur le devant de la scène de manière brusque : le télétravail, par exemple – tandis que d’autres sont plus lentes, mais pas moins profondes.

Ce sont les « New Ways of Working » ou NWOW pour reprendre un concept en vogue. La pandémie du Covid-19 a accéléré ces transformations du travail, vous vous en doutez, mais ces évolutions sont en réalité plus anciennes.

Alors, quelles sont ces New Ways of Working ? Quels sont les bénéfices de ces nouvelles manières de travailler – aussi bien pour les salariés que pour les entreprises ? Nous allons répondre à ces questions et vous présenter quelques initiatives et exemples concrets pour alimenter votre réflexion.

 

Les New Ways of Working, une logique gagnant-gagnant

Qu’est-ce que le New Ways of Working ?

Le NWOW est un concept englobant toutes les nouvelles formes d’organisation du travail que l’on voit apparaître depuis quelques années : télétravail, flexibilité des horaires, management horizontal et collaboratif, aménagement d’espaces de travail pouvant aller jusqu’à se transformer en lieux de vie… 

NWOW est l’abréviation de « New Ways of Working » (nouvelles manières de travailler)…Certains préfèrent parler de « New World of Working », le « nouveau monde du travail ». Nous préférons parler de New Ways of Working, car cela met plus l’accent sur la diversité des initiatives et des transformations. Mais, au fond, le mot importe moins que la réalité. Le fait est que :

  • Beaucoup d’experts du monde de l’entreprise ou de la société civile réfléchissent en ce moment sur les évolutions souhaitables et/ou en cours dans le monde du travail.
  • De plus en plus d’entreprises commencent à déployer des initiatives pour faire évoluer l’organisation du travail à leur échelle.
  • Certaines entreprises sont de vrais modèles du genre et jouent un rôle moteur dans la promotion et l’épanouissement des « New Ways of Working ».

La pandémie du Covid-19 a accéléré l’adoption des New Ways of Working. On pense bien évidemment au télétravail, qui a pris une place inédite dans l’organisation des entreprises. 

 

new ways of working

 

Faire rimer satisfaction des collaborateurs et intérêts de l’entreprise

Le point commun à toutes ces pratiques que nous détaillerons tout au long de cet article tient à ce qu’elles visent toutes à mieux aligner les intérêts des collaborateurs et ceux de l’entreprise. La mise en œuvre des New Ways of Working est un gain pour les salariés, et c’est un gain pour l’entreprise – dans une logique que l’on peut donc qualifier de gagnant-gagnant.

Commençons par les bénéfices pour les collaborateurs et salariés. Ils peuvent être résumés par deux termes, deux concepts : le bien-être et la liberté. Les News Ways of Working consistent à déployer une nouvelle organisation du travail et de nouvelles conditions de travail afin d’augmenter le bien-être des salariés de l’entreprise et de leur offrir une plus grande liberté :

  • Dans la gestion de leur temps.
  • Dans la gestion de l’espace. 

La flexibilisation de l’espace et du temps

Le télétravail est emblématique de ces News Ways of Working. Il permet à la fois :

  • Une libération dans l’espace : le salarié n’est plus « prisonnier » de son bureau et des allers-retours quotidiens travail-domicile. Il peut travailler où il le souhaite : chez lui, dans un espace de coworking, à la terrasse d’un café…
  • Une plus grande liberté dans la gestion des horaires de travail. Le télétravail favorise la flexibilisation des horaires de travail.

Pour nous résumer : le télétravail, quand il est mis en place de manière intelligente et avec la satisfaction des salariés en tête, permet une flexibilisation de l’espace et du temps

Le management horizontal et la recherche du bien-être 

Flexibilisation de l’espace, flexibilité du temps, mais aussi assouplissement du management. Les formes de management horizontal sont au cœur des nouvelles manières de travailler. Elles s’opposent aux lourdeurs hiérarchiques du management classiques. Le management horizontal favorise l’esprit collaboratif. 

Il y a donc dans les New Ways of Work la recherche d’une plus grande liberté pour le salarié…mais aussi d’un meilleur bien-être. Il s’agit de faire en sorte que les salariés se sentent mieux au travail. L’assouplissement du management et la flexibilisation de l’espace-temps participent à cet objectif de bien-être des collaborateurs, au même titre que l’aménagement des espaces de travail dont certains se transforment en véritables lieu de vie.

De nouvelles manières de travailler qui bénéficient aussi aux entreprises

Nous parlions tout à l’heure de logique gagnant-gagnant. En effet, si les News Ways of Working sont en général employee-centric, elles vont aussi dans le sens des intérêts de l’entreprise. Bien sûr, la mise en place du télétravail permet une réduction des coûts immobiliers.  Mais, plus fondamentalement, ce sont des gains de productivité que les entreprises attendent de ces évolutions du travail.

Pour une raison simple et fondamentale : plusieurs études ont démontré le lien entre bien-être au travail et productivité. En clair, plus un salarié se sent bien et libre dans son travail, meilleur est sa productivité. C’est un point que nous avons développé dans un article dédié à la symétrie des attentions, un concept qui explique pourquoi il faut montrer autant d’attention envers ses salariés qu’envers ses clients. A travers ces nouvelles manières de travailler qu’elle met en place ou autorise, l’entreprise cherche à booster la motivation et la productivité de ses équipes.

 

symétrie des attentions

 

Les News Ways of Working favorise la productivité pour une deuxième raison qui est la suivante : ces nouvelles manières de travailler reposent largement sur l’utilisation de nouvelles technologies et donc sur une digitalisation du travail. Or, cette dernière permet des gains de productivité, via notamment l’automatisation de certaines tâches à faible valeur ajoutée. CQFD.

 

Comment construire votre New Way of Working et mesurer la satisfaction au travail ?

On ne peut pas parler de New Way(s) of Working sans évoquer la question de la satisfaction au travail. Comme nous l’avons vu, ces nouvelles manières de travailler qui apparaissent et se diffusent dans le monde de l’entreprise visent à augmenter le bien-être et la liberté des salariés au travail. Les bénéfices que l’entreprise retire de ces NWOW sont eux aussi directement corrélés à la satisfaction au travail, puisque nous avons vu que l’accroissement de la productivité était liée à la satisfaction des salariés.

2 étapes pour imaginer vos New Ways of Work

Toute la question est d’identifier ces nouvelles manières de travailler. Lesquelles mettre en place ? Comment les déployer ? Sous quelles conditions et modalités ? Il existe plusieurs manières d’organiser le télétravail par exemple. En bref, il faut réussir à passer de la théorie à la pratique. Pour cela, nous vous recommandons de procéder en 2 étapes :

  • Premièrement, identifier par un travail de recherche l’ensemble des nouvelles manières de travailler qui, potentiellement, techniquement, pourraient être déployées dans votre entreprise. Lors de cette étape, il est très intéressant de se pencher sur ce que font les autres entreprises – les entreprises à la pointe en matière de NWOW mais aussi les entreprises proches de la vôtre (vos concurrents pour ne pas les nommer).
  • Deuxièmement, impliquer vos salariés en leur présentant les différentes options qui s’offrent et en construisant avec eux les nouvelles manières de travailler. Celles qui répondent le mieux aux attentes des salariés et aux intérêts de l’entreprise.

L’utilisation des questionnaires collaborateurs

Pour la deuxième étape, nous vous conseillons d’envoyer des questionnaires à vos collaborateurs. Le questionnaire collaborateur est un outil précieux pour construire une stratégie NWOW et obtenir un alignement entre l’entreprise et les personnes qui la composent.

Prenons un exemple tout bête. Peut-être que votre rêve est d’installer un spa dans les locaux de votre entreprise. Et… vous pensez que vos salariés adoreront. Mais en êtes-vous vraiment certain(e) ? Pour ne pas faire d’erreur et construire de nouvelles manières de travailler (en l’occurrence, de nouvelles conditions de travail) en adéquation avec les attentes de vos salariés, interrogez-les et impliquez-les dans la réflexion. Ils ne doivent pas être mise en dehors de la réflexion. 

 

Questionnaire satisfaction au travail

 

Pour aller plus loin, sachez que c’est un sujet que nous avons abordé de manière détaillée dans notre article Télétravail – 20+ questions à poser pour piloter la satisfaction de son équipe

 

4 pistes et exemples concrets pour nourrir votre réflexion

Terminons par un passage en revue de quelques nouvelles manières de travailler.

1 – Le télétravail

Le télétravail consiste à exercer son activité professionnelle en dehors des murs de l’entreprise, en dehors du « bureau ». Le télétravail peut s’effectuer au domicile ou dans des espaces tiers : espaces de coworking, terrasses de café…

Le télétravail a été rendu possible par les nouvelles technologies et, en retour, favorise l’adoption de ces nouvelles technologies par les salariés. En ce sens, le télétravail agit comme catalyseur de la transformation digitale

Il existe plusieurs manières d’organiser le télétravail : full-remote, télétravail à la carte, télétravail X jours par semaine, etc. Nous vous conseillons d’interroger vos salariés sur leurs préférences. N’hésitez pas à consulter notre modèle de questionnaire pour recueillir les attentes de vos collaborateurs en matière de travail à distance.

 

E-NPS Télétravail

 

2 – La flexibilité des horaires de travail

La souplesse horaire est de plus en plus valorisée dans les New Ways of Working, que ce soit dans le cadre du télétravail ou en présentiel. Certaines études ont montré que d’offrir une plus grande souplesse dans la gestion des horaires de travail par les employés améliorait la motivation et la productivité. La routine métro-boulot-dodo peut avoir un effet ankylosant et constituer un obstacle à la motivation. 

Le fait est que certaines tâches ne nécessitent pas le respect d’horaires fixes et peuvent être exercées n’importe quand. Fort de ce constat, de nombreuses entreprises s’orientent vers l’approche consistant à accorder une plus grande souplesse aux salariés dans la gestion de leur emploi du temps. C’est en tous cas un axe de réflexion intéressant si votre entreprise est prête à faire évoluer les modes de travail.

Découvrez pourquoi vous devez mesurer la satisfaction de vos salariés

3 – La semaine de 4 jours

La semaine de 4 jours est une pratique qui se répand de plus en plus à travers le monde. Plusieurs grandes organisations l’ont mise en place. Nous pensons par exemple à l’ONG WWF qui a instauré des « Panda Fridays », c’est-à-dire des vendredis « off ». Certaines entreprises ont une approche plus individualisée et offrent la possibilité à leurs salariés de gagner des jours de congés en échange de journées de travail allongées – où l’on voit d’ailleurs le rapport entre la flexibilité des horaires et la semaine de 4 jours.

L’initiative peut aussi venir des instances étatiques. L’Islande par exemple a déployé un programme pilote entre 2015 et 2019 consistant à instaurer la semaine de 4 jours et à passer à 35-36 heures de travail hebdomadaire, sans réduction de salaire. Plus de 1% de la population active a pu bénéficier de ce programme et les résultats en matière de bien-être et de productivité ont été au rendez-vous. 

4 – L’aménagement des espaces de travail

Un autre axe de développement consiste à améliorer l’aménagement du lieu de travail, notamment en mettant en place des services dédiés au bien-être afin de transformer le lieu de travail en lieu de vie. Certaines grandes entreprises sont allées très loin dans ce domaine. Nous pensons en particulier aux géants de la Silicon Valley :

  • Apple et son Apple Park, le nouveau siège social de la marque à la pomme au sein duquel évolue plus de 12 000 salariés. Le campus de 26 000 hectares, qui a coûté pas moins de $5 milliards de dollars, comprend un centre médical, un centre de fitness, un auditorium, un centre de recherche – le tout alimenté par des panneaux solaires installés sur les toits. L’Apple Park tire son nom des près de 10 000 arbres plantés en son sein. 
  • Google et son GooglePlex. Le QG de Google accueille des restaurants, des commerces, des garderies, des salles de sport. Bref, une véritable ville dédiée au bien-être !

 

googleplex - satisfaction collaborateurs

Googleplex. Credit: studios.com

 

Si, bien entendu, toutes les entreprises n’ont pas les moyens de s’offrir un Apple Park ou un GooglePlex, on trouve en revanche de plus en plus d’entreprises investissant dans des salles de sport. Pensons à Canal+ ou encore à SFR. Même les petites entreprises peuvent prendre des initiatives pour rendre l’espace de travail plus convivial et agréable. 

Ce sont trois ou quatre grandes pistes à explorer pour déployer au sein de votre organisation de nouvelles manières de travail. Nous espérons vous avoir convaincu(e) des enjeux associés aux New Ways of Worf. En ce qui concerne la question du « comment », nous vous recommandons une fois de plus de procéder en deux temps principaux : prendre connaissance de ce qui se fait ailleurs (1), sélectionner les axes d’évolution en impliquant activement vos collaborateurs (2). En procédant de cette manière,s vous serez certain(e) de concilier New Ways of Working et satisfaction au travail.

 

 

Téléchargez votre memo